Voici les principales questions que vous pourrez vous poser concernant l'évolution tarifaire à Lyon, Lille, Strasbourg, Toulouse, Nantes, Bordeaux. Pour voir les réponses, cliquez sur les questions.

+ Quelles sont les villes concernées par la baisse des tarifs uberX ?

Cette évolution des tarifs uberX ne concerne que Lyon, Lille, Strasbourg, Toulouse, Bordeaux, Nantes. Pour connaître le détail des grilles tarifaires dans nos autres villes, rendez-vous sur uber.com/cities/

+ Pourquoi baisser les tarifs ?

"Avec l'arrivée des beaux jours et d'évènements importants sur les prochaines semaines, nous souhaitons continuer de développer l'activité sur le réseau en augmentant fortement la demande à Lyon, Lille, Strasbourg, Toulouse, Bordeaux et Nantes. Pour cela, à partir du 13 mai à 20h, la grille tarifaire évolue sur uberX, baissant en moyenne le prix par course de 12%.

Cette évolution tarifaire doit avoir un effet bénéfique sur la rentabilité des partenaires. A titre d’exemple, dans de nombreuses villes dans lesquelles nous avons mis en place une telle baisse des tarifs, les partenaires ont constaté une augmentation du nombre de courses et donc de leur chiffre d’affaires.

Par ailleurs, la baisse du tarif au km et la baisse des frais de prise en charge ne sont qu'un des aspects de l'évolution des tarifs. Cette évolution consiste également en une division par deux du temps d'attente maximum, qui passe désormais à 5mn, et en une facturation au centime près et non plus à l'euro inférieur. Ces deux éléments vont avoir un impact positif immédiat sur votre chiffre d'affaires réalisé via Uber.

+ Quelle est la nouvelle grille tarifaire applicable ?

les nouveaux tarifs sont les suivants :


Anciens tarifs
Nouveaux tarifs

Course minimum 6€ 6€   (inchangé)
Tarif à la minute 0.25€ 0.25€   (inchangé)
Tarif au kilomètre 1.40€ 1.20€
Frais de prise en charge 2€ 1€
Frais d’annulation 6€ 6€   (inchangé)
Forfaits aéroports   Inchangé
 
Arrondi du prix Arrondi à l’euro inférieur Facturation au centime près
Temps d’attente maximum 10 min 5 min

+ Allez vous ré-augmenter les tarifs si l'activité n'augmente pas ?

Nous suivrons de près l’évolution de l’activité et du chiffre d’affaires horaire au cours des prochaines semaines. Soyez assurés que votre rentabilité et votre satisfaction sont notre priorité et que nous réanalyserons la situation à intervalle régulier. Ainsi, nous nous engageons à reconsidérer la grille tarifaire si l’augmentation de la rentabilité n’est pas au rendez-vous.

+ Pourquoi la demande va augmenter ?

Uber a connu une croissance exceptionnelle en France ces dernières années. Cependant, il reste encore beaucoup de passagers potentiels qui n'utilisent pas l'application. Pourquoi ? Parce que ce sont des personnes plus sensibles aux prix que les autres. Il ne manque pas grand chose pour les convertir et qu'ils deviennent des utilisateurs du réseau. Avec des tarifs plus bas, vous conserverez vos passagers actuels et en attirerez de nouveaux qui seront toujours plus nombreux sur le réseau à faire appel à vos services.

+ Pourquoi des tarifs plus bas me permettent de gagner plus ?

Comme indiqué dans la section "Pourquoi la demande va augmenter ?", le nombre d'utilisateurs sur le réseau va très fortement augmenter du fait de tarifs plus compétitifs. Mécaniquement, plus de demande, donc moins d'attente, implique plus de courses, et à terme, plus de chiffre d'affaires, votre activité devenant plus efficace.

Comme nous l’avons vu dans de nombreuses villes, la baisse des tarifs doit avoir un impact positif sur votre chiffre d’affaires :

  • Des milliers d’utilisateurs rejoindront le réseau, et l’utiliseront pour des usages toujours plus variés (heure de la journée, durée du trajet, etc.)
  • Vous attendrez moins longtemps entre deux commandes
  • Nombre de passager plus elevé donc votre temps d’approche sera donc plus court
  • Votre temps d’attente non facturé sur le lieu de prise en charge passera de 10 minutes à 5 minutes

Cliquez ici pour voir l'exemple de la ville de Toulouse

+ Quel a été l'effet d'une évolution tarifaire dans d'autres villes du monde ?

A titre d’exemple, voici le résultat de la baisse des tarifs sur le réseau uberX à Geneve, qui est un marché comparable à Lille, Lyon, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Strasbourg et Toulouse (en termes de maturité, d’habitants, etc.), à la suite de la baisse de tarifs opérée début 2016. cliquez ici pour voir l'exemple.

+ Quand puis-je espérer une hausse de la demande ?

D'après l'expérience que nous avons, un rebond de la demande devrait commencer à faire son effet au bout de quelques semaines. Nous estimons que le niveau de demande permettant d'augmenter votre chiffre d'affaires devrait être atteint au bout de 4 semaines.

+ Quel sera l'effet sur la tarification dynamique ?

La demande étant amenée à augmenter nettement dans les semaines à venir, le système de tarification dynamique devrait contribuer à augmenter significativement votre chiffre d'affaires, le système pouvant atteindre des coefficients plus élevés lorsque la demande le justifie.

+ Vais-je devoir travailler plus ?

Non, vous ne devriez pas devoir travailler plus pour conserver le niveau de chiffre d'affaires que vous générez actuellement. L'enjeu de cette évolution de tarif est de vous permettre d'optimiser le temps passé dans votre véhicule et ainsi votre planning. Par exemple, si l'augmentation de la demande vous permet de remplacer vos temps d'attente ou d'approche par du temps en course, vous gagnerez mécaniquement plus par heure. Ainsi, vous n'aurez pas besoin de travailler plus d'heures pour générer un revenu équivalent car vous pourrez utiliser votre temps de manière plus efficace.

+ Pourquoi un accompagnement financier ?

Le changement de tarifs pourra prendre quelques temps à porter ses fruits. Parce que votre satisfaction est notre priorité, nous allons mettre en place un accompagnement financier permettant d’assurer la rentabilité de chaque partenaire et, le cas échéant, de ses chauffeurs, durant cette période de transition de 4 semaines, du lundi 16 mai au dimanche 12 juin.

Cet accompagnement financier temporaire est le suivant:

  • 30 euros TTC par semaine pour un chauffeur réalisant entre 30 et 49 courses hebdomadaires sur les périodes de forte demande (en bleu dans ce tableau)
  • 100 euros TTC par semaine pour un chauffeur réalisant 50 courses (ou plus) hebdomadaires sur ces mêmes périodes de forte demande.

Conditions d'éligibilité (applicables par semaine) :

  • Note moyenne supérieure à 4.5
  • Taux d'acceptation supérieur à 80%

+ Comment fonctionne l'accompagnement financier ?

Le versement de l'accompagnement financier est calculé en fonction du nombre de courses par semaine réalisé sur les heures de pointes. Cet accompagnement financier temporaire est le suivant:

  • 30 euros TTC par semaine pour un chauffeur réalisant entre 30 et 49 courses hebdomadaires sur les périodes de forte demande (en bleu sur ce tableau);
  • 100 euros TTC par semaine pour un chauffeur réalisant 50 courses (ou plus) hebdomadaires sur ces mêmes périodes de forte demande.
    Il y a par ailleurs des conditions pour être éligible à cet accompagnement (applicables par semaine) :
  • Note moyenne supérieure à 4.5
  • Taux d'acceptation supérieur à 80%
    Prenons un exemple. Vous avez été réalisé 55 courses la semaine dernière.

Cas numéro 1 : Votre note moyenne de la semaine était de 4.74 et votre taux d'acceptation de 85%. Sur les heures de pointe, vous avez réalisé 52 courses,

Bravo ! nous vous versons 100€ TTC au titre de la semaine dernière.

Cas numéro 2 : Votre note moyenne de la semaine était de 4.74 et votre taux d'acceptation de 85%. Sur les heures de pointe, vous avez réalisé 35 courses,

Bravo ! nous vous versons 30€ TTC au titre de la semaine dernière.

Cas numéro 3 : Votre note moyenne de la semaine était de 4.45 et votre taux d'acceptation de 85%. Sur les heures de pointe, vous avez réalisé 35 courses,

Malheureusement, vous n'êtes pas éligible à l'accompagnement financier car votre note sur la semaine était trop basse.

Tous les chauffeurs sont inscrits d'office à ce système d'accompagnement financier transitoire. Nous nous réservons le droit de désinscrire de cet accompagnement financier tout chauffeur soupçonné de comportement abusif.

+ Je ne souhaite pas rendre un service low-cost

Être sensible au prix ne signifie pas nécessairement se comporter de manière inappropriée. Ce n'est pas parce que vous recherchez le meilleur rapport qualité / prix que vous êtes nécessairement un passager recherchant un service low-cost. L'augmentation de la demande concernera une clientèle aux profils variés. Il ne s'agit pas nécessairement que de passagers qui recherchent le prix le plus bas ; il s'agit de passagers qui ne voyaient pas l'intérêt d'utiliser Uber compte tenu des tarifs précédents. Il peut s'agir de passagers qui avaient une voiture par exemple et à qui cela coûtait moins cher. Avec les nouveaux tarifs, de nouvelles perspectives s'offrent à eux et cela déclenchera chez eux l'acte d'achat qui fera d'eux vos futurs passagers. Il est par ailleurs à garder en tête que le système de notation des utilisateurs reste le même et que les standards qualité du réseau devront bien entendu être respectés par l'ensemble des utilisateurs du réseau.

+ Cette baisse de tarif est-elle permanente ?

En diminuant les tarifs, la demande va fortement augmenter ce qui bénéficiera à la fois aux passagers et aux chauffeurs partenaires du réseau. Nous nous attendons à ce que les partenaires Uber fassent plus de courses qu’auparavant et que leur chiffre d’affaires horaire augmente également.

Durant les prochaines semaines, nous suivrons de très près l'impact de cette évolution des tarifs sur votre rentabilité pour nous assurer que l’impact est positif. S’il s’avère que ces nouveaux tarifs ne bénéficient pas à nos partenaires autant que nous l’attendons, nous pourrons revoir la grille tarifaire.

+ Comment rester rentable alors que mes coûts augmentent ?

Nous savons effectivement qu’en faisant plus de courses, vos coûts d’essence et d’amortissement ou de location de véhicule augmentent. Dans les autres villes où nous avons effectué de telles évolutions de tarifs dans le passé, nous nous sommes rendus compte que l’augmentation des coûts est inférieure à votre augmentation de chiffre d’affaires. Le résultat final est une augmentation de votre rentabilité.

Par ailleurs, votre rentabilité est notre priorité, et nous avons travaillé dur pour négocier des partenariats intéressants pour nos partenaires, notamment concernant votre véhicule (achat, financement, location, maintenance). Vous trouverez tous nos partenariats sur notre site : https://drive.uber.com/frmarketplace/welcome/ et sur le site de notre programme de fidélité Momentum : www.momentum.fr

+ Est-ce que vous allez diminuer les frais de service Uber ?

Avec cette évolution des tarifs, Uber réduit également le montant touché sur chaque course effectuée. Le pourcentage des frais de service que vous reversez à Uber ne change pas. Nous ne ferions donc pas ce changement si nous n’étions pas persuadés que nos partenaires feront plus de courses et ainsi plus de chiffre d’affaires.

+ Que faire si un client ne se présente pas au bout de 5 minutes ?

Votre temps d’attente non facturé sur le lieu de prise en charge passe désormais de 10 minutes à 5 minutes.

Suite à cette innovation, nous vous invitons à suivre les étapes suivantes si le client ne se présente pas sur le lieu de prise en charge après 5 minutes :

  • Si le client est injoignable, vous pouvez annuler la course via l’application et l’annulation est facturée
  • Si vous parvenez à joindre le client, vous pouvez démarrer la course avec son accord, ou l’annuler dans le cas contraire

+ Quel est l'intérêt de faire cette évolution tarifaire à cette période de l'année ?

Les tarifs dans ces 6 villes sont très élevés par rapport aux standards parisiens et européens, ce qui les rend parmi les plus chères d'Europe. Avec l'arrivée des beaux jours, de l'Euro de Football et de la période estivale, c'est une formidable opportunité d'attirer de nouveaux utilisateurs, et donc de booster la demande.

+ N'y a-t-il pas tout simplement trop de chauffeurs actifs sur le réseau Uber ?

Non, il n'y a pas trop de chauffeurs actifs sur le réseau Uber, pour plusieurs raisons :

  1. Nous sommes très loin de toucher le potentiel de passagers : dans les villes de régions en France les utilisateurs d'Uber représentent aujourd'hui moins de 5% de la population active contre près de 15% à Paris ou Manchester, 30% à New york.
  2. Nous sommes donc confiants sur la capacité de toutes les villes de France à intégrer de très nombreux partenaires chauffeurs. Pensez qu'il y en a plus de 10000 à Paris ! Selon un rapport parlementaire, en France, la création de 68000 emplois serait nécessaire nécessaires pour atteindre des niveaux d'offres comparables à ceux de Londres aujourd'hui.
  3. Par ailleurs, nous restons très attentifs au chiffre d'affaires horaire des partenaires chauffeurs et à l'équilibre entre offre et demande - ce qui peut nous amener à investir plus massivement en marketing pendant une période donnée.